J.Jente Joris

Ces dernières années, le contenu numérique a progressé à grands pas. La vidéo constitue de très loin le moteur de cette révolution. D’une part le volume des vidéos a crû de façon exponentielle, d’autre part la manière dont nous regardons les vidéos a énormément changé aussi.

« Une vidéo de 8 minutes, ça ne se regarde quand même pas sur un smartphone ? Euh, ben si. »

Thoughts Igtvyoutube 787X600A
Thoughts Igtvyoutube 787X600B

La bataille peut commencer

On consacre plus de temps aux vidéos ? Alors il y a d’autant plus d’occasions de les monétiser.



Pour l’instant, c’est YouTube qui domine le paysage de la vidéo. Et c’est logique. Tant du point de vue de l’utilisateur/-trice que de celui du créateur ou de la marque, YouTube possède presque tout. Beaucoup de paires d’yeux, un bon module de recherche, une monétisation acceptable. Check.



Facebook tente lui aussi sa chance avec Facebook Video, mais cela ne prend pas. Facebook Search est une catastrophe et ne constitue sûrement pas une source de revenus pour les créateurs de contenu.



Bon, Instagram alors ?



IGTV est une plate-forme qui a par contre le potentiel de devenir la deuxième plus grande plateforme vidéo. Instagram a la bonne taille, un rapport recherche/découverte acceptable et un accent fortement mis sur les créateurs. Ce dernier peut-être même plus que YouTube. Ces créateurs sont aujourd’hui déjà sur Instagram, mais souvent ils utilisent la vidéo uniquement pour des updates live ou 'behind the scenes' ('dans les coulisses'). Avec IGTV, ils peuvent automatiquement entraîner leurs followers vers une plateforme qui supporte aussi les vidéos longues. À partir du moment où IGTV rend l’aspect financier intéressant, le potentiel est là.



Aujourd’hui, nous n’y sommes pas encore. Mais la plateforme a suffisamment d’atouts pour intéresser les créateurs et leur public et se lance la première dans une expérience mobile, verticale et en plein écran. Quelle que soit l’évolution de la situation dans le futur, une chose est sûre : la concurrence entre les deux géants bénéficie avant tout aux utilisateurs (-trices) et aux créateurs (-trices).

Que la bataille des paires d’yeux commence.

Jente Joris
content director

Montrez un peu d’amour, partagez cet article